Récit 2 : Où est l’ambulancier ?

Incapable de se lever, la Terre est assise, blottie contre un épais pilier carré à la salle de conférence colossale.  Elle attend l’ambulance. “J’ai un froid glacial”, gémit la Terre frissonnante. “Regardez, je transpire aussi. La chaleur torride me tue. He, ne riez pas, je ne fais pas semblant. Où est l’ambulance ?”

Les chefs du monde entier entourent la Terre, ils sont venus pour la soigner. Quelle honte ! Ils ignorent ouvertement la Terre malade. Au lieu de cela, chacun d’eux exhibe avec mépris les insignes de son peuple, se pavanant comme un paon.  Ils évitent astucieusement d’entendre les gémissements de la Terre malade.   Soudain, la Terre tousse violemment. Elle lève son doigt émacié et parle faiblement :

“Pourriez-vous vous écarter un peu et me laisser respirer un peu d’air? Ne voyez-vous pas que ma toux  pousse mes tripes vers ma bouche?”

Juste à ce moment-là, une jeune fille blonde nommée Grete se glisse furtivement à travers le cercle de ces gens hautains. Elle essuie avec son écharpe le vomi qui s’écoule de la bouche de la Terre. Immédiatement, ma Terre malade réagit et murmure : “Merci beaucoup, ma belle. Tu es la meilleure de ce lot.”

“Pourquoi gémis-tu si fort ?” Demande la curieuse Grete

“J’ai un terrible mal de tête. Pourquoi l’ambulance attend-t-elle ? Dites au chauffeur de m’emmener rapidement.”

Les yeux de Grete s’inondent de larmes. Elle ne peut se retenir de sangloter. Les lèvres tremblantes, elle raconte : “Je me sens si mal et mon cœur se brise en vous disant que je ne vois l’ambulancier nulle part. Aucun de ceux qui se trouvent ici n’ose même toucher l’ambulance ou tenir le volant. Tout ce que je peux dire pour l’instant, c’est que je ferai tout mon possible en pensée et en acte pour ne pas te laisser seule.”

About the author