PUBLICATIONS

LES CHANSONS DE NANAK DEV (SONGS OF NANAK DEV)

 

LES CHANSONS DE NANAK DEV

Traduit par Naginder Sehmi, vient de publier en e-book. Le montant des recettes seront versé au Child Play Fondation Trust, Goa, Inde.   Disponible à :

http://www.thedogearsbookshop.com/shop/books/les-chansons-de-nanak-dev-epub/

Ce présent ouvrage est un recueil de poèmes composés par Nanak Dev (1469-1539). C’est la première fois que les lecteurs francophones peuvent vraiment lire, étudier et comprendre Nanak Dev.

Peu de gens  dans le monde francophone connaissent que Nanak Dev était un réformateur, un voyageur légendaire et surtout un poète incomparable. Durant vingt-quatre ans, il a voyagé à travers l’Inde, l’Arabie, l’Irak, la Perse, l’Afghanistan, le Tibet et le Sri Lanka. Aucun prophète n’a jamais autant voyagé. Doué d’une amabilité intellectuelle, émotionnelle et spirituelle surprenante depuis son enfance, il a accompli des œuvres extraordinaires dans les domaines littéraires, sociaux, philosophiques et religieux. Son esprit vif observait tout ce qui l’entourait, lui procurant une connaissance superbement reflétée dans ses poèmes.

La lecture rituelle de l’Adi Granth étant la norme dans un culte sikh, peu de gens comprennent les pensées de Nanak Dev, son idéologie, ses dons littéraires et linguistiques, ses soucis sociaux et religieux, son approche simple de la vie. Il rejetait la duplicité, l’hypocrisie et la fourberie constituant le mode de vie des chefs religieux hindous, musulmans, jains et bouddhistes.

Descriptive :

Première Partie : 75 chansons présentés avec le texte original en script Gurmukhi et la traduction en français (Pages 18 à 66).
Page modèle :

 

ਥੀਰਥੁ1 ਤਪੁ2 ਦਇਆ3 ਦਤੁ4 ਦਾਨੁ5 ॥

ਜੇ6 ਕੋ7 ਪਾਵੈ8 ਤਿਲ ਕਾ9 ਮਾਨੁ10 ॥

ਸੁਣਿਆ11 ਮੰਨਿਆ12 ਮਨਿ13 ਕੀਤਾ14 ਭਾਉ15 ॥

 

ਅੰਤਰਗਤਿ16 ਤੀਰਥਿ17 ਮਲਿ18 ਨਾਉ19 ॥

ਸਭਿ20 ਗੁਣ21 ਤੇਰੇ23 ਮੈ24 ਨਾਹੀ25 ਕੋਇ26 ॥

 

ਵਿਣੁ27 ਗੁਣ28 ਕੀਤੇ29 ਭਗਤਿ30 ਨ ਹੋਇ31 ॥

 

ਸੁਅਸਤਿ32 ਆਥਿ33 ਬਾਣੀ34 ਬਰਮਾਉ35 ॥

 

ਸਤਿ36 ਸੁਹਾਣੁ37 ਸਦਾ38 ਮਨਿ39 ਚਾਉ40 ॥

ਕਵਣੁ41 ਸੁ42 ਵੇਲਾ43 ਵਖਤੁ44 ਕਵਣੁ ਕਵਣ ਥਿਤਿ45 ਕਵਣੁ ਵਾਰੁ46 ॥

ਕਵਣਿ ਸਿ47 ਰੁਤੀ48 ਮਾਹੁ49 ਕਵਣੁ ਜਿਤੁ50 ਹੋਆ51 ਆਕਾਰੁ52 ॥

ਵੇਲ53 ਨ ਪਾਈਆ54 ਪੰਡਤੀ55 ਜਿ56 ਹੋਵੈ57 ਲੇਖੁ58 ਪੁਰਾਣੁ59 ॥
ਵਖਤੁ60 ਨ ਪਾਇਓ61 ਕਾਦੀਆ62 ਜਿ63 ਲਿਖਨਿ64 ਲੇਖੁ ਕੁਰਾਣੁ65 ॥
ਥਿਤਿ66 ਵਾਰੁ67 ਨਾ ਜੋਗੀ68 ਜਾਣੈ69 ਰੁਤਿ70 ਮਾਹੁ71 ਨਾ ਕੋਈ72 ॥

ਜਾ73 ਕਰਤਾ74 ਸਿਰਠੀ75 ਕਉ ਸਾਜੇ76 ਆਪੇ77 ਜਾਣੈ78 ਸੋਈ77 ॥
ਕਿਵ ਕਰਿ79 ਆਖਾ80 ਕਿਵ ਸਾਲਾਹੀ81 ਕਿਉ82 ਵਰਨੀ83 ਕਿਵ ਜਾਣਾ84 ॥

ਨਾਨਕ ਆਖਣਿ85 ਸਭੁ86 ਕੋ ਆਖੈ87 ਇਕ88 ਦੂ89 ਇਕੁ ਸਿਆਣਾ90 ॥
ਵਡਾ91 ਸਾਹਿਬੁ92 ਵਡੀ93 ਨਾਈ94 ਕੀਤਾ95 ਜਾ ਕਾ96 ਹੋਵੈ97 ॥
ਨਾਨਕ ਜੇ ਕੋ98 ਆਪੌ99 ਜਾਣੈ100 ਅਗੈ101 ਗਇਆ102 ਨ ਸੋਹੈ103 ॥21 ॥

On7 acquiert8 à peine9 la notoriété 10  par6 les pèlerinages1, les austérités2, la compassion3, et par offrant4 des aumônes5,

En comprenant11 (le Nom), y croyant12 et en pratiquant14 l’amour15 dans le cœur13 ;

En se baignant19 aux lieux de pèlerinage17  intérieur16 on se purifies18

Toutes20 vertus22 sont Tiennes23, je24 n’en ai25 aucune26.

Sans27 établir29 ces vertus28 en moi, je ne peux pas pratiquer31 la dévotion30.

Gloire à Lui32 qui est l’univers matériel33, le Verbe34 et le Créateur35,

Qui est éternellement36 beau37, portant joie40 dans Son cœur39 à toujours38.

Quel41 est ce42 temps43, quelle occasion44, quelle phase lunaire45, quel jour46 ;

Quelle est cette47 saison48, quel mois49, lorsque50 la création52 était formée51?

Les pandits55 n’eurent54 le temps53 pour le découvrir, sinon56 ils l’auraient57 écrit58 un puran59 ;

Les muftis62 non plus n’eurent61 le temps60, sinon63 ils l’auraient marqué64 dans un coran65 ;

Ni les Yogis68 ni personne d’autre72 n’a jamais pu deviner69 la phase lunaire66, le jour67, la saison70ou le mois71.

Créateur74 qui73 a crée76 l’univers75 lui-même77 le connaît78.

Comment79 pourrais-je m’adresser80 à Toi, comment Te louer81?

Comment82 Te décrirais-je83 ou Te connaîtrais-je84 ?

O, Nanak, tout le monde86 essaie87 de parler85, les uns88 plus savants90 que les autres89.

Le Maître92 est grand91, grand93 est Son Nom94.Ce96 qu’Il fait95, arrive97.

O Nanak, ceux qui98 prétendent99 en savoir100 le plus, ne seront pas bienséant103 en arrivant102 dans l’Au-delà101. [21]

ਪਾਤਾਲਾ1 ਪਾਤਾਲ2 ਲਖ3 ਆਗਾਸਾ1 ਆਗਾਸ4॥
ਓੜਕ ਓਵਕ5 ਭਾਲਿ6 ਥਕੇ7 ਵੇਦ8 ਕਹਨਿ9 ਇਕ ਵਾਤ10 ॥ਸਹਸ11 ਅਠਾਰਹ12 ਕਹਨਿ13 ਕਤੇਬਾ14 ਅਸੁਲੂ15 ਇਕੁ16 ਧਾਤੁ17॥
ਲੇਖਾ18 ਹੋਇ19 ਤ20 ਲਿਖੀਐ21 ਲੇਖੈ22 ਹੋਇ23 ਵਿਣਾਸੁ24 ॥
ਨਾਨਕ ਵਡਾ25 ਆਖੀਐ26 ਆਪੇ27 ਜਾਣੈ28 ਆਪੁ29॥22 ॥
Il existe milliers2 d’univers1 sous le monde inférieur2 et au-dessus des cieux4.

Les vedas 8 sont unie10 en disant9 à la fin de recherche5 qu’ils sont épuisé7 en trouvant6 (les limites).

Les livres sémitiques14 parlent13 de dix-huit12 mille11 (mondes), mais du début15 l’essence16 est une17.

On peut19 en dénombrer18 si20 on pouvait en être fait21, mais les chiffres22 seront23 épuisés24.

O, Nanak, tous admets26 qu’Il est grand25 ; Lui-même27 Se29 connaît28. [22]

ਸਾਲਾਹੀ1 ਸਾਲਾਹਿ2 ਏਤੀ3 ਸੁਰਤਿ4 ਨ ਪਾਈਆ5 ॥

ਨਦੀਆ6 ਅਤੈ7 ਵਾਹ8 ਪਵਹਿ9 ਸਮੁੰਦਿ10 ਨ ਜਾਣੀਅਹਿ11 ॥
ਸਮੁੰਦ12 ਸਾਹ13 ਸੁਲਤਾਨ14 ਗਿਰਹਾ15 ਸੇਤੀ16 ਮਾਲੁ17 ਧਨੁ18 ॥

 

ਕੀੜੀ19 ਤੁਲਿ20 ਨ ਹੋਵਨੀ21 ਜੇ22 ਤਿਸੁ23 ਮਨਹੁ24 ਨ ਵੀਸਰਹਿ25 ॥ 23 ॥

Les adorateurs1 Le louent2 et cependant3 ils ne peuvent pas5 Le connaître4.

Des rivières6 et7 des ruisseaux8 qui se vident9 dans l’océan10, en ignorent11.

Les rois13 et les sultans14 d’océans12 bourrés de biens17 et de richesses18 grandes comme16 des montagnes15

Ne peuvent21 égaler20 à une fourmi19 dont22 le cœur24 ne Lui23oublie 25 pas. [23]

Deuxième Partie : 900 chansons en français. (Page 67 à 377).
Page modèle :
14 – Raag Ramkali

do  ré mi  fa  sol  la  si  do >      < do  si  la  sol  fa  mi  ré do

 

(Adi Granth, p. 876)

 

Un seul Être Suprême tout-dominant ; la Vérité Éternelle qui se répand partout ; le Créateur-Réalité ultime, sans peur sans haine ; intemporelle est Son image, non-engendré (non-incarné), Être en Soi ; par la grâce de l’Illuminateur (Guru en dieu).

 Ramkali, 1er Guru, Musique type 1, en quatre couplets:

Certains lisent les écritures (bouddhistes et jains) en prakrite, et certains lisent les Puranas  (hindous).

Certains répètent le Nom avec un chapelet  pour se concentrer.

Moi, je ne conçois rien, ni à présent ni jamais, je ne reconnais que Ton Nom unique. [1].

Ô Dieu suprême, je ne comprends pas comment serait mon état spirituel.

Je suis stupide et ignorant, et venu sous Ton abri; sois gracieux et sauve mon honneur et ma dignité. [1]. [Refrain]

Parfois, l’être (humain) s’élève au ciel et parfois il tombe dans l’enfer profond.

L’être avide ne peut rester stable et il cherche dans les quatre directions. [2].

Ô mère, on vient au monde avec la mort pré-écrite, mais on s’agite pour rester en vie.

Ô Gardien suprême, nous en voyons beaucoup en train de partir et brûler dans le feu. [3].

Personne n’a aucun ami aucun frère aucun père et aucune mère.

Nanak prie : «si Tu me bénis (avec le Nom), il sera mon soutien à la fin. [4-1].

 

RAMKALI, 1er Guru :

Ton lumière se répand dans tous les êtres.

Partout où je regarde, je vois l’Être suprême. [1].

Ô Gardien suprême débarrasse-moi de mes désirs grandissants de la vie.

Ô Gardien suprême, mon esprit est prisonnier dans un puits ténébreux du Maya, en aucune façon je peux le traverser. [1].  [Refrain]

Les cœurs au fond d’une telle demeure (Ta lumière) surement la voient dehors aussi.

Le Maître prend soin d’eux et Il pense toujours à eux. [2].

Lui-même est proche et aussi loin.

Lui-même imprègne tout.

 

(Adi Granth, p. 877)

 

Si je rencontre le vrai guru, mon obscurité se dissipera.

Partout où je regarderai je Le verrai pénétré en tous. [3].

Si tu as un doute à l’intérieur et que tes yeux sont attirés par la beauté du maya, Nanak, le servant des servants, prie : tu resteras malheureux. [4-2].

 

Ramkali, 1er Guru :

L’endroit où Tu habites ne peut pas s’expliquer ; cet endroit dans l’endroit, qui peut le trouver ?

Pour trouver cet endroit je chemine partout ;  si seulement quelqu’un pouvait me l’indiquer. [1].

Comment puis-je nager à travers l’océan?

Étant vivant on ne peut mourir. [1]. [Refrain]

La douleur est la porte, la colère est la garde ; l’espoir et l’anxiété sont les deux plinthes

Maya est la digue inondée; au milieu de l’eau (impure) on a érigé la maison (âme) où est assise L’âme Universelle en état d’extase. [2].

Ô Être suprême, malgré tes noms en grand nombre on ne peut connaître tes limites ; personne d’autre ne peut T’égaler.

Sans parler à haute voix il faut garder l’esprit calme car Lui-même sait et fait tout. [3].

Tant qu’on est dans l’expectation, on a l’anxiété ; alors, comment peut-on parler de l’Unique?

Ô Nanak, lorsque qu’on demeure au milieu de l’expectation sans impatience on rencontre l’Unique. [4].

De cette façon on peut nager à travers l’océan.

Étant vivant on peut mourir. [1] Deuxième [Refrain] [3].

Ramkali, 1er Guru :

(Analogique au yogi qui mendie)

Conscient de Celui qui écoute, aux gens est mon appel et de garder Son image à l’intérieur est le son de mon corps.

Le sac de mendiant est mon honneur dans lequel je reçois la charité du Nom. [1].

O yogi, mon Yogi est toujours éveillé.

Ce Yogi est Celui qui soutient la terre qu’Il a créé en un instant. [1]. [Refrain]

Dans l’eau et l’air Il a infusé ensemble la vie et a installé le soleil et la lune, les lampes remarquables.

Pour mourir et vivre Il nous a donné la terre ; mais nous avons oublié toutes ces faveurs. [2].

Il y a tellement d’ascètes, de devins et de yogis, de dévots de Siva, de devins musulmans.

Si je les rencontre je leur parlerai de louanges (de Dieu) et mon cœur Le servira. [3].

Comme du papier et du sel conservent le beurre et comme le lotus demeure intact dans l’eau,

De la même manière, ô serviteur Nanak, aux dévots qui perçoivent Dieu, l’ange de la mort ne peut rien leur faire. [4-4].

 

 

————

 

 

 

 

Big Bang Yoga – Science + Spirituality the path to knowledge