Le tour cycliste des 11 cités, aux Pays-Bas

A La rencontre de personnes de tous âges et comment j’ai failli me faire tirer une balle dans la tête.

Le tour cycliste des 11 cités, aux Pays-Bas (juillet 2015).

L’année 2015 fut marquée par des aventures et des réjouissances. Pendant deux semaines au Myanmar, en mars-avril, j’ai eu le plaisir de voir que le pays n’avait pas trop changé depuis ma première visite d’il y a 25 ans. Toutefois, ce qui frappe est la foule de touristes  – et ce n’est qu’un début, car le pays vient tout juste d’ouvrir ses frontières aux voyageurs étrangers. En mai, notre périple à vélo autour du lac de Constance nous a permis de comparer le niveau de qualité de l’accueil réservé aux touristes cyclistes dans les trois pays lacustres que sont l’Autriche, l’Allemagne et la Suisse. – l’Allemagne arrivant en tête. Pour ma compagne Karin et pour moi, ce tour fut un entrainement propice à notre aventure suivante, qui commença le 3 juillet 2015.

Nos deux vélos chargés dans une petite voiture Honda Jazz, nous avons mis le cap sur Harlingen, un ancien port sur la côte nord-est de la Hollande, à l’embouchure du Zuiderzee.*  Il est difficile de se rappeler les innombrables endroits visités, les divers paysages et les évènements qui les ont accompagnés. Le millier de photos enregistrées dans mon ordinateur ne m’aident pas à reconstituer la chronologie des choses que j’aurais voulu partager avec vous. Alors, pour me faciliter la tâche, je me bornerai à vous parler de mes rencontres avec des personnes merveilleuses, de tous âges, et comment je me suis fait tirer dessus.

With Beethoven

With Beethoven

Facing Charlemagne the Great

Beethoven nous a offert un prélude musical à Bonn (Allemagne), sa ville natale.

A Aix-la-Chapelle, Naginder le Grand a toisé ‘Charles le Grand’, Karl der Grosse, Charlemagne! Je ne lui ai pas fait l’offense de lui prendre un peu de sa ‘grandeur’.

A Harlingen, j’ai retrouvé – plusieurs décennies plus tard – Joke, une très chère et généreuse amie. Il fut un temps où nous étions conseillers dans un camp de vacances pour enfants, en Suisse, dans un petit village près de Klosters, à l’été de 1962.

Holland3

Dans sa maison chaleureuse et accueillante,  la tentation était grande de célébrer nos retrouvailles comme il  se doit, mais il a fallu être raisonnable. Holland Elf

Sinon nous n’aurions jamais pu démarrer notre projet de tour en vélo des Onze Villes, dont le poteau indicateur indique Elfstedenroute-lengte 240 km** dans le magnifique pays plat et vert de Friesland, une province néerlandaise, mais un pays à part, avec sa propre langue et ses propres traditions.
Holland5Les ponts par-dessus les milliers de canaux et de routes ne sont pas la seule consolation qui vous est donnée, en changeant le rythme du pédalage. Le premier jour, un fort vent d’Ouest nous poussa souvent à plus de 30 km/heure, sur la route qui nous mena à Dokkum, notre première ville, assez tôt dans la journée pour aller saluer Saint Boniface. Il avait été à la tête d’une mission anglo-saxonne pour évangéliser les Frisons au Christianisme, en l’an 754 (après Jésus-Christ). Il avait appelé à une assemblée de  convertis près de la ville. Mais à la place, c’est un gang de voleurs armés qui apparut, tuant le vieil archevêque et sa suite. Les voleurs s’en prirent aux gros coffres, pensant mettre la main sur des richesses, des pièces d’or et de l’argenterie. Mais, à leur grand dépit, ils ne trouvèrent que des manuscrits en grand nombre, dont ils n’avaient que faire.

Holland7

On peut encore rencontrer occasionnellement un vrai moulin-à-vent hollandais, gigantesque, avec ses larges ailes. Mais il a l’air si docile que personne, aujourd’hui, ne penserait encore à le provoquer en duel. A la place, des champs de milliers de monstres modernes, aux poteaux élancés et aux ailes affinées, ronronnent sur la campagne par ailleurs agréable – rien d’engageant pour un duel.

Chaque fois que nous arrivions à un B&B, nos hôtes nous recevaient avec tant de chaleur que nous avions vite fait d’oublier notre fatigue. Non seulement ils nous mettaient tout de suite à l’aise, mais le matin, ils nous servaient un petit-déjeuner copieux, varié et complet, pour être sûrs que nous soyons en forme pour affronter les affres de la journée.

Holland8Le deuxième jour, un fort vent d’ouest soufflait de face. Tout en roulant sur terrain plat, on se croyait allant à l’assaut du Kilimandjaro pendant le reste du tour, avec un vent qui se renforçait au fur et à mesure. ToHolland9utefois, une surprise nous attendait à chaque tournant – bonne excuse pour mettre pied à terre. Ainsi nous avons vu le bateau “Blauwe Tulp” (Tulipe bleue) glisseHolland28r par-dessus notre pont,  un autre sous le pont, et un autre à travers le pont levé, et puis un bateau qui semblait avancer dans les champs verts, entre des moulins à vents.Boat through

Nous avions atteint Leeuwarden, la ville natale de la célèbre Mata Hari, mondialement connue. Cette beauté frisonne avait charmé les Hauts Commandements militaires tant français qu’allemands, pendant la Première Guerre mondiale. L’accusant d’être une espionne, la France la condamna à être fusillée. J’ai rencontré l’une de ses ancêtres traditionnelles, au Musée, dans la salle dédiée à Mata Hari.Holland27

Voir les célèbres vaches frisonnes et les chevaux brouter dans des prés luxuriants, nullement perturbés par les rafales de vent qui font coucher les hautes herbes, est un spectacle à ne pas manquer. Rouler à travers une forêt dense jusqu’aux rives de l’Ijsselmeer, fut un court moment de répit.

Holland11

Même à l’abri de la grande digue, j’étais obligé d’incliner mon vélo vers la gauche pour maintenir l’équilibre. Sleek et Bolsward sont des villes charmantes. Cette dernière fut l’un des grands centres de la Ligue hanséatique, confédération commerciale et de défense des guildes de marchands et de leurs villes-marchés, qui a dominé le commerce maritime dans la Baltique et le Nord de l’Europe (entre 1400 et 1800). Outre Lufthansa, vous retrouverez le terme “hansa” dans beaucoup de noms.

Nous avons terminé notre périple de l’Elfsteden route-240km là où il avait commencé.

Holland14

Joke nous attendait pour faire une photo de notre joie d’être arrivés et pour nous dire que nous avions des billets pour le lendemain matin, sur le ferry qui nous amènerait à l’île de Terschelling, où trois vélos nous étaient réservés. Pas de repos le cinquième jour – alors que nous avions tout fait pour avoir cette journée de libre.

Notre repos sur le ferry ne dura pas deux heures. D’emblée je plantai mon drapeau sur la plage mais Joke nous a vite convaincu qu’il serait facile de rouler sur la berge Sud, avec un vent arrière, puis nous reviendrions sur la piste au milieu de l’île.
Holland26

Nous nous sommes arrêtés souvent et avons fait le plein de scènes marines dans toute leur diversité. Le tiers oriental de l’île est une réserve naturelle protégée, quasiment inhabitée; nous sommes donc passés de l’autre côté du pont pour prendre la piste du milieu, pour retrouver le maudit vent de face que nous avions quelque peu oublié. J’ai supplié Joke de relâcher le vent qu’elle avait amassé dans la direction opposée!

Holland15

Holland16

Un délicieux strudel aux pommes, nappé d’une belle couche de crème entière, m’avait redonné la force de monter sur mon vélo jusqu’à la ville de West Terschelling. Là, Joke nous a présenté la statue du célèbre fils de l’île, Willem Barentsz (Barents en anglais ou en français). Navigateur, cartographe et explorateur de l’Arctique, il a mené trois expéditions vers le Grand Nord, dont l’une pour rechercher un passage maritime au Nord de la Sibérie. De nos jours, le réchauffement de la Terre permet d’utiliser ce passage. La mer entre l’Alaska et la Sibérie porte son nom. Il a aussi publié la première carte de la région Méditerranéenne.Affamés que nous étions après tant d’effort, Joke s’arrêta à un restaurant avant de rentrer à la maison, à Harlingen. Voyez comme je fais mon possible pour me dominer et ne pas me ruer sur les plats tant que les autres ne sont pas arrivées.Holland17

En Hollande, les bicyclettes omniprésentes, de toutes formes et de toutes sortes, laisseront une image indélébile. Les gens les respectent et des places de garage sont prévues dans les rues marchandes, devant les maisons étroites et le long des canaux. Nous avons même été étonnés et amusés
d’utiliser un énorme garage à vélos, accueillant, gratuit et dûment contrôlé par ordinateur. Bike Barge

Holland19De Harlingen, trois d’entre nous avons parcouru la fameuse digue, longue de 34 km, qui renferme  l’ancien bras de mer, le Zuiderzee. En chemin nous avons visité le Musée en plein air d’Enkhuizen, puis nous nous sommes agréablement posés dans la maison d’une amie de Joke, à Amsterdam. Il y a tant à voir dans cette ville : Rembrandt, Van Gogh et Henri Matisse.  Holland18Gogh2

Amsterdam est censée être une ville sûre.

Holland21Heureusement, le mousqueton pointé vers moi n’était pas chargé! J’ai donc été sauf et j’ai pu aller déjeuner avec Navjeet, avec lequel nous nous sommes rappelés nos souvenirs du Pendjab, du Kenya et de Coventry. Nos familles ont des relations exceptionnelles qui durent depuis un siècle. Qui peut dire s’il va continuer d’en être ainsi, dans un monde qui change tellement?  (Voir dans “Twisted Turban“).  Holland22

En route vers Genève, nous avons décidé de nous arrêter à Maastricht, où nous avons écouté un concert de musique classique avec une merveilleuse soprano japonaise, sur la place de la Cathédrale, dont l’acoustique était parfaite.

Holland24

Après quoi, je suis allé saluer d’Artagnan, l’un des Trois Mousquetaires. Louis XIV l’avait envoyé se battre contre les Hollandais. Il a été tué au siège de Maastricht par un boulet qui lui a tranché la gorge.D'Artagnan

Au fur et à mesure que nous descendions vers le Sud, nous nous immergions dans les fortes chaleurs. Tremper les pieds dans l’eau à Freiburg, ou boire des rafraîchissements allemands au bord du Rhin, n’étaient que des répits de courte durée.

Holland25

Nous sommes arrivés à Genève en ayant encore plus chaud.

Naginder Sehmi / photos Karin Nyffenegger                                           (trad. Ilse Bourgain)

________________

*) Ancien bras de mer fermé par une digue-barrage et en grande partie asséché, c’est aujourd’hui un lac d’eau douce appelé Ijsselmeer sur les cartes.           (“zee” = la mer, et “meer” = un lac)

**Cette course existe depuis des siècles, sauf qu’elle se faisait alors en hiver, en patins à glace,  sur les 240 km de canaux gelés.